A tous les gens du milieu artistique.
Il est dommageable en glissant un bulletin blanc d’avoir confondu Benoît Hamon et Marcel Amont. Vous qui vous mobilisez aujourd’hui contre le Front National, il n’est pas trop tard, mais vous auriez pu y penser avant. C’est au premier tour que cela comptait et on ne vous a pas beaucoup entendu. Aujourd’hui, c’est mal vu si on ne vote pas Emmanuel Macron. Est-ce que voter blanc, c’est raciste ?
Quand on réalise, qu’il aurait suffît d’un vote sur quatre des électeurs de Benoît Hamon en faveur de Jean Luc Mélenchon pour éjecter Marine Le Pen à la troisième place.
Pour si peu de voix d’écart, en vous impliquant, vous pouviez faire la différence. Vous qui êtes si souvent sur le devant de la scène, c’était aussi votre rôle. Vous avez manqué votre premier tour. La chance ne passe pas souvent deux fois, un peu comme le train. D’ailleurs, les histoires de train, c’est pas toujours très drôle, pour certains, il n’est passé qu’une fois, et n’ont pas eu loisir de louper la marche. Maintenant, vous avez peur. Sur le quai, vous attendez le prochain train.
Je ne serai pas du voyage, dans l’attente d’un autre trajet.
Bien à vous.
Eric de Giverny